Le Gaulois logo

C’est quoi une échappée ?

> vendredi 22 juillet 2016
Partagez

L’échappée est un mot constamment utilisé par les journalistes suivant le Tour et les cyclistes. Si par le plus grand des hasards vous ne savez pas ce que c’est, voilà qui va changer votre vie. Avec deux ou trois bonus.

Quand Cocotte se met à courir, elle donne l’impression d’avoir une meute de loups à ses trousses. C’est sa façon à elle de détaler, et c’est très drôle. Hé bien, quand on voit un coureur tout seul sur le Tour, c’est soit qu’il est très fatigué, donc derrière, soit qu’il est en grande forme, donc devant. Et s’il est devant, vraiment devant, c’est qu’il est “échappé”.

C’est un terme qu’on emploie tout le temps dans le monde du cyclisme et qui est tellement parlant qu’on imagine que tout le monde comprend d’instinct de quoi il s’agit. Si vous ne faites pas partie de cette catégorie de gens, nous allons détailler un peu plus.

La belle définition d’une échappée est la suivante (on retient son souffle et on lit tout d’un coup) : une échappée est un groupe de coureurs ou un coureur solitaire qui se détache et parvient à prendre une avance conséquente sur le peloton. Que signifie “conséquente” ? On va dire qu’à partir du moment où le peloton n’a plus de contact visuel, on peut parler d’échappée. L’écart peut donc commencer à 20 ou 30 secondes, en fonction de la topographie des lieux.

Ne nous arrêtons pas en si bon chemin et “allons au bout”. Si on y parvient, cela signifie qu’on a mené l’échappée à son terme et que l’un des coureurs de l’échappée a réussi à remporter l’étape.

On peut aussi “brûler le ravitaillement”, c’est-à-dire ne pas prendre la musette, pour s’échapper. On peut aussi être “aspiré” par le peloton qui revient sur l’échappée et l’absorbe complètement et goulûment.

Un synonyme de s’échapper “fausser compagnie au peloton”.

Vocabulaire fleuri n’est-ce pas ?

> RETOUR AUX ARTICLES

Derniers articles

Coq

Les meilleurs articles et photos de Cocotte.

Restons connectés