Le Gaulois logo

Le vélo, un sport d’équipe

Les coureurs cyclistes
Les coureurs cyclistes
> dimanche 17 juillet 2016
Partagez

On range souvent le cyclisme dans la case “sport individuel”. Bah non en fait…

À votre avis : le cyclisme est-il un sport individuel ou un sport d’équipe ? Cocotte dit “les deux !”, et vous ?

Les footballeurs vous diront “individuel”, mais les amoureux du Tour de France vous diront que le cyclisme est un sport éminemment collectif. À tel point qu’il est quasiment impossible à un coureur de gagner ne serait-ce qu’une étape s’il n’est pas soutenu par ses coéquipiers.

Comme dans une équipe de sport collectif, une équipe cycliste distribue ses rôles. Le leader, bien sûr, est un peu comme le capitaine en football. Il est charismatique, et c’est souvent lui le plus fort. S’il a les capacités de remporter le Tour de France, ou d’avoir une bonne place à Paris, l’équipe lui sera entièrement dédiée.

Ensuite, il y a les spécialistes. Les grimpeurs, les rouleurs, les sprinters… En fonction du profil des étapes, l’équipe va s’arranger pour leur faire remporter, respectivement, des étapes de montagne, des longues étapes de plaine, ou des arrivées au sprint.

Mais comment ça se passe ? Admettez par exemple que plusieurs coureurs se soient échappés, au point d’avoir plusieurs minutes d’avance sur le peloton. Si votre équipe veut faire gagner son sprinter, elle va alors se mettre en tête du peloton et assurer le relais pour manger les échappés et placer au mieux le sprinter. L’avantage dans ce type de configuration, c’est que toutes les équipes de sprinter s’allient.

L’esprit d’équipe s’exprime dans des tas d’autres moments. Les porteurs d’eau, par exemple, sont désignés à tour de rôle pour aller chercher de l’eau dans les voitures à l’arrière du peloton. Ils remontent ensuite tout le groupe et distribuent les bouteilles à leurs coéquipiers.

Il arrive également qu’un des leaders de l’équipe crève et prenne du retard sur le peloton. L’un de ses équipiers l’attend alors et l’aide à remonter.

Et bien sûr, vous avez les contre-la-montre par équipes. Ça, c’est un exercice à faire fondre une maman poule. Tous ces petits poussins filant comme des hirondelles et se suivant dans une harmonie parfaite, c’est épouletoufflant !

> RETOUR AUX ARTICLES

Derniers articles

Coq

Les meilleurs articles et photos de Cocotte.

Restons connectés