Le Gaulois logo

Quand les pignons auront des dents

> samedi 16 juillet 2016
Partagez

Les pignons des vélos servent à passer des vitesses. Plus il y a de dents, plus c’est facile. Voici une petite explication façon Cocotte pour vous aider à comprendre pourquoi les coureurs changent leurs pignons quand arrive la montagne.

Si comme Cocotte vous aimez les pignons, cette histoire va vous intéresser. Nous allons ici vous expliquer pourquoi les coureurs du Tour n’ont pas les mêmes pignons en montagne et en plaine.

Si vous avez un vélo, vous avez compris que les plateaux à l’avant et les pignons à l’arrière servaient à changer les vitesses. Si vous avez regardé vos vitesses passer, vous avez aussi peut-être compris que les petits pignons étaient les plus durs et que les grands permettaient de grimper les côtes plus facilement.

Sur votre vélo, vous n’avez probablement jamais changé les pignons arrière. Les cyclistes du Tour, eux, doivent à la fois prévoir une “vitesse” facile pour grimper les cols et une difficile pour les descendre. On entend souvent parler de 11 dents à l’avant pour la descente (nombreux sont ceux qui auraient du mal à avancer avec un 11 dents) et de 23, 25 ou 27 dents pour les côtes les plus raides.

Évidemment, tout dépend de la puissance du coureur, de son aisance en montagne, etc. Généralement, la différence avec la plaine, c’est que le plus grand pignon (le plus facile) compte moins de dents en plaine qu’en montagne.

Vous avez suivi un peu ? Non ? Cocotte, t’as suivi ? Comment ça t’y comprends rien à ces histoires de dents ? Tu sais pas ce que c’est une dent ? Ah oui c’est vrai t’en as pas…

> RETOUR AUX ARTICLES

Derniers articles

Coq

Les meilleurs articles et photos de Cocotte.

Restons connectés