Le Gaulois logo

La tenue du coureur du Tour de France

> mercredi 13 juillet 2016
Partagez

Pour le profane, la tenue d’un cycliste est enveloppée de mystère. Alors nous avons décidé, en accord avec Cocotte, de tout vous expliquer.

Sur les routes du Tour, à part la Cocotte Le Gaulois, que peut-on voir ? Gagné ! Des coureurs cyclistes ! Nous, vous le savez, on a un petit faible, et même un gros, pour la Française des Jeux (FDJ). Ils sont forts, ils sont sympas (et tellement attendrissants nous dit Cocotte), ils sont accessibles, ils ont toutes les qualités.

On pourrait se dire malgré tout qu’ils ont des vêtements quelque peu étranges, très “moulants”, un peu comme les danseurs étoile. Certes, ce sont des virtuoses sur leurs engins à deux roues, mais leurs accoutrement n’est pas conçu que pour faire rigoler Cocotte.

Commençons par les vêtements “près du corps”. Pourquoi si près ? Parce qu’ils permettent une meilleure évacuation de la transpiration et offrent une plus grande facilité de mouvements. Le maillot dispose également de poches dans lesquelles les coureurs peuvent mettre des bidons d’eau, des barres énergétiques, les clés de la voiture, ou l’armoire normande de grand-mère.

Les cuissards sont rembourrés juste comme il faut pour éviter les échauffements et éviter d’avoir mal aux fesses. Essayez 3500 km sur un vélo, et même une heure, et vous allez très vite comprendre.

Le casque est quant à lui obligatoire depuis quelques années. La plupart des accidents graves à vélo ont ainsi pu être évités, si bien que les coureurs, au départ réticents, ne se posent plus la question de porter ou non cette protection, y compris à l’entraînement.

Les mitaines (non Cocotte, pas les croque-mitaines, les mitaines tout court !) sont des gants sans le bout des doigts. Elles servent à absorber la transpiration pour éviter que les mains ne glissent sur le guidon. Elles évitent aussi les ampoules dues aux frottements sur ce même guidon.

Enfin, finissons la panoplie par les chaussures. Très souples, elles disposent d’une accroche qui permet de les clipser aux pédales de manière à ce qu’elles en soient solidaires. Ce mécanisme permet d’éviter toute déperdition d’énergie lors du décalage.

Les tenues des cyclistes sont parmi celles, chez les sportifs, qui sont les plus bardées de sponsors. Au fil des décennies, c’est devenu une sorte de tradition, et à tel point d’ailleurs que même des cyclistes amateurs s’achètent les mêmes tenues que leurs cyclistes préférés, avec bien sûr tous les sponsors.

Sur la panoplie de la Française des Jeux, vous pouvez voir depuis cette année le logo Le Gaulois. Cocotte affirme que c’est le nouveau porte-bonheur des coureurs. Ce qui est certain, c’est qu’on leur souhaite beaucoup de bonheur, oui.

> RETOUR AUX ARTICLES

Derniers articles

Coq

Les meilleurs articles et photos de Cocotte.

Restons connectés