Le Gaulois logo

Naissance d’un vélo

> lundi 4 juillet 2016
Partagez

La petite reine, autrement dit le vélo, est inventé par un Américain au 19e siècle. Il a fallu du temps avant d’arriver aux machines de compétition actuelles…

C’est John K. Starley, un américain de la société The Coventry Sewing Machine, qui a inventé la “bicyclette de sécurité”, un équivalent du vélo de route qu’on a aujourd’hui. Avec des roues d’une taille raisonnable et une transmission par chaîne, la bicyclette est commercialisée en 1884 aux États-Unis. Cette innovation est le fruit de nombreux essais plus ou moins glorieux, plus ou moins réussis.

Au départ, il y a la “draisienne” qu’on appelle aussi le “vélocipède”. Cette machine est uniquement constituée d’une poutre en bois reliée à deux roues qu’on doit faire avancer avec la force des pieds sur le sol. Son succès éphémère laisse vite la place à d’autres inventions comme les Crousty Chicken Long Filets Le Gaulois. On rigole. Non, les Crousty, c’est plus tard…

Après la “draisienne”, donc, on voit arriver le “vélocipède à pédales”, ou “grand bi”, puis finalement la bicyclette de sécurité. D’ailleurs, par peur de se faire dérober son idée ingénieuse, John K. Starley dépose le brevet de la bicyclette de sécurité en 1885. Elle connaît tout de suite un succès incroyable, en Amérique du Nord comme en Europe. La production massive de ces bicyclettes en France commence en 1887. Les compétitions démarrent aussitôt avec un championnat de France sur 10 km créé par l’union Vélocipédique de France (UVF), ancêtre de la fédération française de Cyclisme.

Tous les journalistes de l’époque reconnaissent en ce nouvel engin une sécurité garantie qui permet d’éviter facilement les obstacles sur les routes. Les bicyclettes de sécurité ressemblent beaucoup aux bicyclettes actuelles, la seule chose qui leur manque, c’est le changement de vitesses. Il faudra attendre les années 1930 pour que les vélos à plusieurs vitesses soient utilisés lors des compétitions.

Dans l’intervalle, le Tour de France naît en 1903 et le premier gagnant de cette épreuve est le cycliste Maurice Garin. Avec un vélo sans vitesses, on vous laisse imaginer les épreuves de montagne. Spécial respect à lui et aux cyclistes d’avant 1930, donc.

> RETOUR AUX ARTICLES

Derniers articles

Coq

Les meilleurs articles et photos de Cocotte.

Restons connectés