Le Gaulois logo

Les 5 qualités d’un bon caravanier

> lundi 4 juillet 2016
Partagez

Enthousiasme, discipline, résistance, convivialité, esprit d’équipe. Ce sont les 5 qualités principales que l’on attend d’un caravanier.

Quand on voit passer la caravane, on est toujours un peu, et même parfois beaucoup, impressionné par les caravaniers. Ils sont jeunes, ou pas, ce sont des femmes ou des hommes, mais pour faire un bon caravanier, il faut surtout cinq qualités.

Enthousiasme

Cette qualité là, c’est celle qu’on remarque en premier. Le caravanier a envie d’être ici, sur le Tour de France, et il se plonge chaque jour dans l’univers de sa caravane comme dans une pièce de théâtre. Pour lui, tout est beau, frais, joyeux, il est là pour donner de l’énergie et il en donne. L’enthousiasme, ce n’est peut-être pas la qualité la plus importante, mais c’est celle qu’il faut absolument posséder.

Discipline

Se lever tôt sans rechigner, être ponctuel le matin ainsi qu’aux différents rendez-vous de l’équipe, ranger ses affaires, prendre soin des chars, assumer parfaitement sa mission… Les tâches dévolues aux caravaniers sont multiples et chacune doit être exécutée parfaitement.

Résistance

Tenir sa place sur un char pendant 6 heures chaque jour, pendant 21 étapes, avec deux jours de repos, c’est harassant. Oui, en effet, il n’y a pas que les coureurs du Tour qui doivent chaque jour rempiler sur une véritable épreuve physique. Dans la caravane Le Gaulois, l’effort est bien sûr moins intense, mais il faut à chaque instant garder sa concentration intacte pour chauffer la foule, conduire un véhicule aux dimensions parfois impressionnantes, distribuer des cadeaux, et recommencer…

Convivialité

Le caravanier est au contact d’autres êtres humains. Les membres de son équipe, les membres de l’organisation, et bien sûr le public. Si on devait résumer le travail du caravanier, on dirait que “tout n’est qu’humain”. Le caravanier doit donc être abordable, savoir donner et recevoir. Et à partir de là, tout roule !

Esprit d’équipe

Le caravanier ne peut pas travailler seul. Il évolue au sein d’une équipe et doit sans arrêt interagir avec les autres. Autant vous dire que vivre 23 jours ensemble 24 heures sur 24 nécessite une parfaite cohésion. D’ailleurs, si de profondes amitiés se nouent entre les caravaniers durant le Tour, ce n’est pas un hasard !

> RETOUR AUX ARTICLES

Derniers articles

Coq

Les meilleurs articles et photos de Cocotte.

Restons connectés